Une cartographie interactive des pensées

« Tout sujet tisse ses relations comme autant de fils d’araignées avec certaines caractéristiques des choses et les entrelace pour faire un réseau qui porte son existence »


( E. Coccia, la vie des plantes)

Rés[o]nnances est une installation immersive et participative qui s’inspire des « mindmap »  (représentation visuelle des idées et informations sous forme de schéma habituellement utilisée pour organiser un projet) et qui prendra place dans la Kantina, foyer central du théâtre de Vidy.

Le mots clés de Rés[o]nnances sont l’interconnexion et les liens. Ainsi, des articles, des références d’œuvres, des photographie, des matériaux organiques, une bibliographie, des expériences personnelles constituent la matière première de l’installation. Toutes ces idées sont mises en relation physiquement les unes avec les autres, offrant une vision (non-exhaustive) à différentes échelles et sous différents angles de vue des liens visibles ou invisibles qui peuvent exister. 

Cette carte en trois dimensions est une interprétation de données, de recherches, de lectures mises en réseau par une scientifique et une artiste. L’idée est de faire entrer en résonnance un discours d’experte avec une pensée poétique, puis de mettre cela en relation avec le regard neuf du public présent ce jour-là, en lui permettant également de transformer la cartographie.

« Peut-être le champignon pressent-il que lorsqu’il fait partie d’une symbiose, il n’est plus seul »

(E.Coccia) 

Ce projet a été réalisé à l’issu du laboratoire du 6 juin 2020 : Le Théâtre des futurs possibles. Dans le cadre de la création de notre prochain spectacle : Arborescence programmée, coproduit par le théâtre de VIDY/théâtre en classe. Muriel Imbach a pris part aux rencontres du cycle Imaginaires des futurs possibles, organisé par le théâtre, rassemblant un groupe interdisciplinaire de scientifiques et d’artistes, réunis autour de Dominique Bourg et d’autres invité.e.s.

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide